Couture en Seine

04 mars 2017

Maman, ça sert à quoi une robe de chambre?

 

Quand on reste tard chez les copains, ou même qu'on dort chez eux, forcément on les voit en pyjama. En ma Jolie Demoiselle n'a pas manqué de remarquer une habitude qui n'existe pas chez nous: porter une robe de chambre.

J'en avais pourtant bien remarquées de très jolies dans les magasins cet hiver. Mais connaissant leur goût pour le désabillage, je me suis dit que ce serait pour le coup un achat bien inutile.. Figurez vous que ma Jolie Demoiselle se retrouve bien souvent en culotte et maillot de corps lorsqu'elle saute sur le trampoline, activité qu'elle pratique tous les jours (oui, nous avons un trampoline dans le salon...)

Le dernier samedi des vacances donc, sur le marché, ma Jolie Demoiselle stoppe devant le stand des chemises de nuit de grand mère et me pose cette question : "Maman, ça sert à quoi une robe de chambre?". Je lui répond. Elle m'annonce qu'elle en veut une, séance tenante, pour le soir même. Capricieuse, elle ?

(rassurez-vous, ma fille n'est pas capricieuse. Mais elle tente toujours. On ne sait jamais, sur un malentendu, ça pourrait passer!!)

Comme il me restait énormément de polaire, je lui ai promis de lui en coudre une, le plus rapidement possible. (faut avouer que si je lui avais cousu pour le mois de mai, en polaire, l'intérêt aurait été plutôt moyen...)

Le dimanche soir, j'ai découpé les pièces, et le lundi, pendant qu'ils avaient repris le chemin de l'école, j'ai pu tout assembler (et entre parenthèse j'ai pu retrouver le bonheur très égoïste d'être seule derrière ma machine à coudre pour quelques heures... Toutes les blogueuses coutures qui passent par là sauront de quoi je parle...)

image

image

image

Ma Jolie Demoiselle était aux anges. Et mon Coquin Malin qui au départ n'était pas du tout convaincu par l'utilité de la chose m'a gentiment glissé dans le creux de l'oreillle qu'il en ferait bon usage lui aussi....

Ce n'est donc pas une, mais deux robes de chambre qui sont passées sous mon pied de biche!!

image

image

(Pour mon Coquin-Malin, il a fallu modifier légérement le patron, puisque le modèle de base s'arrêtait au 8 ans.)

Patron: La bible de la Couture Singer

Tissus polaires: Butinette

 

image

 

 

Allez, un petit sourire.....

 

image

 

 

Mais pourquoi mon Coquin-Malin refuse-t-il systématiquement les câlins de ma Jolie Demoiselle? Parce que c'est un garçon ? Parce qu'il va bientôt avoir 9 ans? La pré-puberté? Pffff..... Faîtes des gosses, qu'ils disaient....

Posté par lgsh à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 février 2017

Couvrez ce petit cou que je ne saurais voir... (tuto inside ).

 

Contrairement au Tartuffe de Molière, je ne suis pas pudique  (ou faussement pudique dirons nous ....), mais très frileuse.


C'est donc un post quelque peu anachronique que je vous propose aujourd'hui. En effet, ces dernières semaines, le soleil et la douceur sont de retour, et pourtant je vais vous parler snood, bonnet, neige et autres accessoires d'hiver!

(quoique, Monsieur mon Amoureux vous dirait qu'en France, l'hiver dure 9 mois...).

Vous commencez à avoir l'habitude de ce petit discours. On dirait que c'est une préoccupation constante chez moi, se protéger du froid. Et par conséquent, protéger du froid ma petite famille. Mais là, c'est nécessaire. Si on écoutait les enfants, ils partiraient à l'école en maillot de bain. J'exagère à peine, le week end dernier encore, pour notre petite séance de yoga, ils étaient en petite culotte (je vous rappelle que nous sommes en février...). Et puis, je me souviens bien de mes années collège, ou la convention était qu'il ne fallait JAMAIS fermer son manteau, même par -8!

Trêve de bavardage, je sais que vous trépignez d'impatience devant votre ordinateur, et que ce que vous voulez, ce sont les photos!!

Tadaam:

 

image

image

image

 image

image

 


Fierté #1: Ma petite fierté de couturière est de n'avoir AUCUNE couture apparente sur ces snoods.
Fierté #2: avoir conçu le bonnet de A à Z (du patron à la couture)

Fierté #3: des personnes commencent à remarquer ces petits articles home made, jalousent même Monsieur mon Amoureux (notamment sur le bonnet pour le ski) et passent commande!! Ce qui me conforte dans mon Projet!!!

(on se console comme on peut, après avoir passé des heures et des heures cette semaine à monter et démonter un col, surjeter et démonter 36 fois les coutures surjetées.... De quoi faire dégonfler un ego déjà bien fragile....)

Et devant l'hésitation d'une couturière pourtant talentueuse (aka belle-maman), j'ai eu envie de vous proposer un petit tuto en photo. (alors bon, des tutos comme celui-ci, il y en a pléthore sur le net, mais au moins belle-maman n'aura cliquer sur ses favoris pour avoir la marche à suivre!)

Commencez donc par mesurer le tour de tête de votre modèle, au niveau du nez (puisque ce sera la mesure la plus grande de la tête et qu'il faudra bien que le snood passe par là...). Découpez ensuite deux bandes de tissu, l'une en polaire et l'autre en coton fantaisie. La longueur sera égale à la longueur du tour de tête que vous avez mesuré + 2 cm (1 cm d'aisance et 0,5 cm de marge de couture de chaque côté). La largeur sera égale à une vingtaine de cm. Mais c'est à vous de voir. A titre d'exemple, pour un enfant de 8 ans, je me retrouve avec deux bandes de tissu de 58 × 20 cm.

image

 

Placez les 2 bandes endroit contre endroit et faites 3 lignes de couture, comme ceci: (l'ouverture servira à retourner l'ouvrage une fois fini):

  

image

 

Retournez le tube ainsi obtenu:

  

image

 

Cousez les deux largeurs de tissus fantaisie, endroit contre endroit. N'incluez pas les bandes de polaires:

 

image

 

Placez ensuite les deux largeurs de polaire, endroit contre endroit, et piquez:

 

image

 

Passez votre main dans l'ouverture que vous avez laissée sur la longueur du snood (1ère photo), et retournez l'ouvrage.

 

image

 

 

Il ne vous reste plus qu'à refermer cette ouverture, avec des petits points invisible à la main.

 

image

 

Ecco, adesso, anche tu, nonna, lo puoi fare!!! Bacioni!!!!

Posté par lgsh à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 décembre 2016

Laissez entrer la pompadour

 

Mon Coquin-Malin voulait faire du piano cette année. J'ai hésité avant de l'inscrire. L'école de musique de ma ville est du genre "sérieuse" (ils m'envoient un courrier me sommant de justifier son absence à un cours manqué!!). Et puis mon Coquin-Malin est plutôt du genre indécis dans ses activités extra-scolaires....

J'ai également repensé à ma propre expérience en matière d'éducation musicale dans mon enfance: il fallait faire minimum 2 ou 3 ans de solfège pur avant de pouvoir espérer toucher un instrument. J'ai vite fatigué et je n'ai donc jamais pu souffler dans un saxo ou une flûte traversière (je ne sais même plus de quel instrument je voulais jouer!).

Heureusement, les temps ont changé. Chaque semaine, les élèves ont désormais droit à un cours de solfège, un cours de chant chorale ET un cours particulier pour l'instrument de leur choix!

 

image

 

Malheureusement, il n'y avait plus de place pour les cours de piano (Bcp d'appelés, peu d'élus...). Le directeur nous a demandé si nous accepterions de faire un an de clavecin à la place (sachant que la réinscription de l'année prochaine serait automatique et prioritaire en piano). Mon Coquin-Malin était partant, et ne le regrette pas! 

C'est vrai que les touches sont identiques, et donc l'apprentissage est presque le même. A la différence près qu'en piano, les cordes sont frappées, alors qu'au clavecin elles sont pincées. Le son en ressort donc très différemment. Pendant un concert de clavecin, on peut facilement s'imaginer faire partie de la cour du château de Versailles, si vous voyez çe que je veux dire... Si l'on ferme les yeux, on pourrait presque s'attendre à voir la Pompadour entrer dans la pièce.

 

image

Et comme pour mieux marquer cette petite originalité inattendue, j'ai flanqué à mon Coquin-Malin un sac de musique conçu et cousu par mes soins. Parfait pour transporter ses cahiers. Ben oui, l'avantage quand on fait du clavecin, c'est qu'on n'a pas à transporter son instrument pour venir en cours! (Vous imaginez, vous, mon Coquin-Malin, son piano sur le dos?...).

image

Entre deux leçons, il répète ses morceaux sur un synthé très nineties, puisqu'il m'appartenait quand j'avais 13-14 ans. C'est donc au son de "Ah vous dirais-je maman" que nous vibrons chaque soir, ou encore au son de "Formidable" quand mon Coquin-Malin se met en tête de retrouver lui-même la mélodie entêtante de Stromaë!!

image

Posté par lgsh à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 décembre 2016

Punky Brewster

 

Lors de ma formation en modélisme, j'ai rencontré une fille qui a une culture cinématographique impressionnante. Pour chaque vêtement dessiné, chaque détail ajouté, elle avait LA référence cinématographique, LA comédienne, LA scène, etc... qui nous faisait nous exclamer "mais oui c'est vrai!!".

C'est donc un peu en son honneur que j'écris aujourd'hui ce billet.

 

 

image

 

En effet, lorsque j'ai terminé de coudre ce pyjama, je me suis vite rendue compte qu'il me rappelait quelque chose...

Mais oui!!! Punky Brewster!!!

 

image

 

La ressemblance vestimentaire est troublante, vous ne trouvez pas?

Les plus anciennes d'entre vous (j'ai pas dit vieilles hein!...) se souviendront sans doute de cette fillette à couettes, coquine et touchante à la fois.

Elle m'a fait rire autant que pleurer cette série, pas vous?

C'est pourtant bien ma Jolie Demoiselle qui a choisi les couleurs, le cœur, etc... Aucun risque d'être influencée donc... (D'autant plus que je ne suis pas vraiment une adepte du multicolore...)

 

image

 

Mais j'avoue que l'on distingue facilement chez ma Jolie Demoiselle cette petite espiéglerie qui nous plaisait tant chez Punky Brewster!!

 

image

image

 

Il ne lui manque que les couettes!!!

Posté par lgsh à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2016

Soirée pyjama

 

Je l'ai déjà dit 100 fois, je suis frileuse. La nuit, j'adore être bien emmitouflée dans la couverture, Monsieur mon Amoureux aussi d'ailleurs.

Mes enfants, c'est une autre histoire. Si vous saviez le nombre de fois où je me suis levée la nuit pour les couvrir, remonter la couverture sur eux, ou bien les retourner eux !! (En particulier ma Jolie Demoiselle qui a la facheuse tendance à dormir la tête aux pieds au beau milieu de la nuit...). Sûrement la faute aux bons conseils que l'on donne aux jeunes mamans de nos jours: surtout pas de couverture sur les bébés. Une turbulente ça suffit bien. Du coup, ils commencent leur vie de dormeur en apprenant à dormir sans couverture. Allez rattraper ça, vous, ensuite...

Cela fait donc plusieurs années qu'ils passent l'hiver en pyjama polaire! Mon coeur de maman toujours trop inquiète se sent ainsi un peu plus rassuré: même sans la couverture, ils sont bien au chaud!

Et l'avantage d'être fan de couture est que l'on peut confectionner des pyjamas quasi conforme aux exigences des uns et des autres. Ben oui, en magasin, j'ai bien trouvé des pyjamas polaires bien chauds, mais aux motifs bien trop "bébé" pour un grand Coquin-Malin de 8 ans!!

Nous avons donc choisi ensemble le tissu : du polaire incroyablement doux et chaud (ça c'était MA condition), des couleurs ma foi plutôt gaies (les couleurs ont été choisies par mon Coquin-Malin. Je l'ai laissé faire, mais ce ne sont pas mes couleurs préférées...), et des motifs bien inspirants (un éclair, ça c'était SA condition, et un cactus pour le fun).

image

 

Pendant la séance photo, on fait parfois du yoga:

image

 

Parfois, on se la joue pensif:

image

 

 

Et parfois on fait semblant de dormir:


image

 

Pour le pyjama Burda, j'ai utilisé deux patrons Burda (haut 616 du Burda hors-série enfant automne hiver 2013, et bas de pyjama 638 du même magazine).

Pour le pyjama vert, j'ai changé de patron pour le haut: j'ai utilisé un patron ottobre design du magazine enfant automne 2013, parce que j'adore les manches raglan, pas vous?

image

 

 

Comme il reste énormément de tissu polaire, on réchauffe les petits cous avec de jolis snoods:

image

Quel succès ces petits snoods... Ils ne les quittent plus!!

image

 

A nous les grasses mat' bien emmitouflés dans nos jolis pyjamas!!! (Ben non, pas de grasses mat' en fait. Parce que les grasses mat', mon Coquin-Malin il ne connaît pas, à mon grand désespoir....)

A bientôt!!!

 

 

Posté par lgsh à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


15 octobre 2016

Les activités extra-scolaires

Mon Coquin-Malin est plutôt du genre papillon. Il aime essayer toutes sortes de choses, tout l'attire et attise sa curiosité. En matière de sport, c'est pareil. Il a pratiqué le foot pendant un an, mais ce n'était vraiment pas pour lui.

L'année dernière, il a fait de l'escrime. Mais au fil de l'année, il s'en est détourné, lassé. Du banc des mamans, je voyais bien qu'il ne faisait aucun effort pour appliquer les enseignements du Maître d'armes. Souvent, il ne l'écoutait pas.

Alors, cette année, il s'est inscrit aux cours de natation. Probablement qu'il n'en fera qu'une année, mais la piscine ne peut lui faire que du bien au niveau musculaire, au niveau de la respiration... C'est qu'ils ont besoin de se dépenser ces petites bêtes!! Et, en plus, il s'éclate, et c'est bien ça le principal!!

Simplement, son sac à dos était devenu trop petit (les mauvaises herbes poussent toujours vite - clic), et peu pratique pour cette activité. J'ai donc cousu un sac de sport rond, hypra pratique (les jeunes ne disent plus super ou hyper, ils disent hypra). Je lui ai fait la surprise à son retour de classe découverte. Il était hypra content !!

 

image

image

image

 

image

 

A l'intérieur, une petite pochette lui permet de glisser sa carte d'abonnement:

 

image

 

Quant à ma Jolie Demoiselle, elle voulait faire de la danse, avec ses copines. Moi, je voulais qu'elle fasse du judo. Je trouve que c'est un sport qui correspond tout à fait à sa personnalité: elle est tenace, elle ne lâche rien. Et elle a une de ces forces dans ce tout petit corps... Je l'ai déjà observée en sport à l'école: elle terrasse tous ses adversaires aux jeux d'opposition! mais bon, elle n'est pas d'accord, et on ne peut pas la forcer!

Au moment des inscriptions, j'ai donc retiré un dossier pour la danse. Mais elle a changé d'avis au dernier moment: elle s'est inscrite à la gym. Et j'avoue que ça lui correspond bien: elle a un corps tout en tonicité, elle fait toujours des galipettes, le poirier, elle grimpe partout, fait l'équilibriste. Bref, la gym est parfaite pour elle.

Évidemment, il lui fallait un sac cousu main à elle aussi...

 

 

image

image

 

Elle a pourtant un sac parfait pour y glisser sa gourde et ses chaussons de gym. C'est un sac avec les princesses disney dessus. Je refuse d'acheter les vêtements avec des personnages de dessins animés, mais pour les accessoires je capitule. Donc, le fait qu'elle préfère ce sac avec une jolie poupée russe, et non la Reine des Neige, me conforte dans l'idée qu'elle n'a pas succombé totalement au formatage commercial. Victoire!!

 

Bon, apparemment, elle a encore du mal à trouver le sens pour enfiler les bretelles (je me moque, je me moque..)

 

image

 

Et comme vous pouvez le constater, mon Coquin-Malin a une légère addiction aux éclairs en ce moment... 

 

image

image

 

 Ils sont tout content avec leur nouveau sac. Fierté!

image

 

Et vous, vos enfants trouvent-ils une activité plus facilement?

Posté par lgsh à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 octobre 2016

La maman Ik*a

 

 

Vous connaissez la nouvelle pub du géant du meuble suédois?

Oui? Très bien, continuez tranquillement votre lecture. Pour les autres, jetez un petit coup d'œil ici (clic).

 

Alors voilà, la maman de la pub, c'est moi. Et le petit garçon avec la chemise à carreaux, c'est mon Coquin-Malin.

Sans rire, je suis cette maman qui a du mal à voir ses enfants grandir, celle qui croit que leur âge se compte encore en mois et non en années (mais où sont mes bébés?....)

Mon fils, quant à lui, est ce garçon qui avance avec une sérénité déconcertante.

Je suis donc cette maman qui attend un peu circonspecte, derrière la porte du vestiaire de la piscine, à la demande de son fiston désormais pudique et fier de l'être.

Je suis cette maman qui, en rangeant la bibliothèque des enfants, n'arrive pas à jeter les livres de  Tchoupi.

Je suis cette maman qui comprend très bien que le dentiste lui demande de sortir, "pour créer très tôt la relation de confiance patient-praticien", mais qui s'étonne devant la réaction de son bébé (de 8 ans donc): "mais oui c'est bon maman, t'inquiète pas, tu peux sortir!"

Mais je suis aussi cette maman qui accepte bon gré mal gré de l'envoyer en classe découverte, "parce que ça va lui faire du bien d'être séparés de papa-maman pendant quelques jours..."

Croyez-moi, il m'a énormément manqué pendant ce séjour...

Comme la maman Ik*a, je sais qu'il est un grand garçon désormais, je sais qu'il est amené à se débrouiller tout seul de plus en plus. Mais que voulez-vous...

D'ailleurs, les animateurs avaient bien insisté: il est impératif que les enfants emmènent leur Doudou, et ce, même si au moment de faire la valise, ils font genre "non maman, c'est la honte le Doudou.."

Mon Coquin-Malin ne dort plus avec son Doudou! Juste un petit hérisson, et encore... Mais il a quand même tenu à emmener Monsieur Saucisson: un berlingot tricoté par Mamie A et fraîchement décoré par nos soins. Comme quoi, il est grand mon Coquin-Malin, mais quand même, faut pas pousser mémé dans les orties! (Merci à Sandrinette de m'avoir appris cette expression il y a quelques années, j'adore...)

 

image

 

Quant à moi, je tenais à lui coudre sa trousse de toilette. (couturière jusqu'aux moindres détails, non?...).

Pour qu'il ait une trousse originale, pas comme tout le monde. Ou alors juste pour qu'il pense un peu à moi, je ne sais pas...

 

image

image

(Tissu enduit Petit Pan)

J'ai également cousu une trousse à médicaments (la même donc, mais plus petite!):

 

image

image

image

 

ainsi que le fameux gant de toilette dont je vous parlais dans mon précédent billet:

 

image

 

Il est rond, comme le souhaitait mon Coquin-Malin, le poignet pas trop grand, pour qu'il ne s'échappe pas de sa main lors de la toilette (sinon ça l'énerve passablement...), et le tissu a été choisi par lui:

 

image

image

 

Alors c'est vrai, mon bébé n'en est plus un, mais il le sera toujours un peu, non, même quand il quittera notre nid familial pour fonder le sien, comme dans la pub Ik*a...

image

 

Merci mille fois mon grand et premier garçon, de m'avoir faite mère, encore et toujours....

PS: rassurez-moi, à vous aussi elle vous fait couler quelques larmes cette pub?...

image

 

 

Posté par lgsh à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 octobre 2016

Il ne faut pas mélanger les torchons avec les serviettes

 

Je ne vais pas vraiment faire dans le glamour avec ce billet. Mais en bonnes ménagères que nous sommes (toutes), nous avons toujours besoin de linge de maison, n'est-ce pas? Alors, parlons-en.

Des torchons, des serviettes, des essuie-mains, des gants de toilettes, etc...

 

image

 

J'avais besoin de renouveler mon stock, comme on dit dans le métier.

Et j'avais envie de jolis motifs pour ma cuisine. J'y passe tellement de temps...

J'ai donc acheté 2 mètres de tissu, et cousu plusieurs modèles destinés à garder mes mimines biens propres, et ma vaisselle impeccable.

C'est important d'être une bonne femme au foyer, non ?.... (mais aussi une bonne mère, une bonne épouse, une bonne fille, une bonne amie, une bonne confidente, une bonne belle-fille, une bonne professionnelle, une bonne infirmière, etc... Bon, on en reparlera..).

Voici donc ci-dessous une ribambelle de serviettes, essuie-mains, et torchons à vaisselle:

 

Pour la cuisine:

image

image

image

image

 

 

 

Pour la salle de bains:

image

 image

image

image

 

Et un gant de toilette tout spécialement cousu pour mon Coquin-Malin, conçu exactement selon ses desiderata (forme, couleurs, motifs, taille...).

 

image

 

Mais je vous en reparle plus en détails très bientôt (préparez vos mouchoirs, je vais vous raconter une histoire très émouvante, dans laquelle chaque maman se reconnaîtra!)

Sur ce, moi je dis, vivement Vendredi!!!

 

 

Posté par lgsh à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 septembre 2016

"Maman, quelle heure il est?" #2

 

"Maman, il est bientôt 4h00?"

 

Vous vous souvenez de cette éternelle question, si chère à ma Jolie Demoiselle...

Quoique, je pourrai également vous parler de la quantité industrielle que pourrait ingurgiter mon Coquin-Malin pour le goûter!!! No limit....

 

image

 

Cette semaine, nous avons donc pu déguster un gâteau très sain pour le goûter: de la farine complète, peu d'huile, peu de sirop d'agave, et du bon chocolat...

 

 

image

 

Ça fait du bien, un goûter diététiquement sain, après le tiramisu du week-end dernier...

Bon, j'avoue, un peu sec à mon goût. Heureusement, Monsieur mon Amoureux avait préparé sa sacro-sainte citronnade avant de partir au boulot ce matin!

 

image

image

 

 

Si le coeur vous en dit, voici la recette: (Il s'agit du gâteau bicolore de Marie Chioca)

 

image

 

 

Bon week-end!!

 

 

Posté par lgsh à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 septembre 2016

L'habit ne fait pas le moine

 

 

Si je vous dit que ma Jolie Demoiselle est une petite fille sage, une demoiselle bien comme il faut, une petite fille modèle, vous me croyez?

Si je vous dit qu'elle ne mange jamais avec les doigts, qu'elle ne crie pas, qu'elle ne grimpe pas partout, qu'elle dit bonjour à la dame, qu'elle a toujours les cheveux bien rangés, vous me croyez?

Non? pourquoi?

Peut-être parce que vous la connaissez bien....

Et pourtant, ne trouvez-vous pas qu'avec cette petite robe, on lui donnerait le bon dieu sans confession?...

 

image

 

Il s'agit de la robe n°637 du Burda hors série n°50H spécial enfants 2014:

 

image

 

Cousue dans une cotonnade toute légère, parfaite pour les journées de canicule que nous avons subies en août. J'avais acheté un coupon d'un mètre dans la nouvelle mercerie de ma ville il y a quelques temps, mais le modèle Burda nécessitait 1,30 m de tissu. J'ai donc triché un peu et rajouté un petit galon de dentelle toute légère dans le bas de la robe.

Je vous avoue que j'adore le petit col bien sage de cette robe, ainsi que les jolis volants qui viennent agrémenter les emmanchures!

 

image

 

image

 

Oui, l'habit ne fait pas le moine, c'est le moins qu'on puisse dire. Qu'importe, on l'aime comme elle est ma Jolie Demoiselle. Ma Jolie qui saute partout et rit sans doute un peu trop fort.... Et heureusement, sa jolie robe ne l'a pas empêchée de faire du vélo, de jouer au ballon, ou même de travailler avec son frère (cet été, nous avons poncé et repeint des petites tables de chevet dénichées chez Emmaüs):

 

image

image

 

image

 

Et bien entendu, son petit côté garçon manqué ne l'empêche pas pour autant de faire sa belle:

 

image

 

À bientôt!!!

 

image

 

Posté par lgsh à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,