Couture en Seine

22 août 2016

Blinis de patate douce (ou burger, c'est toi qui vois...)

 

Depuis mon retour de vacances, je continue de tester des recettes "saines et gourmandes". D'autant plus que ma Jolie Demoiselle a fait une belle crise d'acétone en Sicile... J'essaie donc encore plus de limiter le sucre et autres cochonneries...

Mais j'avoue que j'ai dû essuyer quelques déceptions, notamment avec les tartes aux fruits. Par contre, les petits flans et autres panna cotta à base de lait de soja sont un délice, et une bonne alternative aux yaourts traditionnels pour les repas du quotidien (à condition de penser à les préparer dès le matin, le temps que l'agar agar fasse son travail!).

Je suis également tombée en amour devant la recette de pâte à tartiner de Marie Chioca (pour ne pas dire Nute**a...). C'est une merveille, que ma Jolie Demoiselle adore, et moi aussi!!!

Mais c'est une recette salée que je viens vous présenter aujourd'hui, avec pour base un légume qui n'est pas copain avec mon Coquin-Malin: la patate douce.

Pour changer un peu de la purée de patate douce (que j'adore donc, mais que mon Coquin-Malin déteste), j'ai cherché sur le net une recette un peu originale, et je suis tombée sur la recette de Cléa: des blinis-burgers de patate douce (clic).

Je n'ai rien changé à sa recette, si ce n'est que j'ai utilisé de la farine d'épeautre, quand elle utilisait de la farine d'orge mondé (je n'en ai pas dans mes placards!!).

Avec Monsieur mon Amoureux, nous avons préféré les utiliser en guise de blinis (une seule couche donc), recouverts d'avocat, fromage de chèvre, tomates séchées, graines germées (par Monsieur mon Amoureux évidemment) et graines de chia.

 

image

 

Tandis que les enfants les ont préférés à la manière de hamburger (deux couches donc), avec du concombre à la place de l'avocat.

image

 

Mais comme le dit si bien Cléa, on fait ce que l'on veut, on met les ingrédients dont on a envie, comme dans un sandwich. Là où je ne suis pas trop d'accord, c'est qu'il ne s'agit pas d'un simple snack. Ce repas demande quand même pas mal de préparation, entre la purée à préparer, la cuisson des blinis à la poêle... Mais cette assiette vaut son pesant d'or.

Essayez, vous verrez!!!

Posté par lgsh à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


15 août 2016

Sur cette île

 

 

 

Sur cette île, le temps semble s'être arrêté.

Sur cette île, les nuits sont courtes.

Sur cette île, les journées n'en finissent pas.

Cette île, c'est la Sicile.

 

image

 

La terre natale de Monsieur mon Amoureux, le pays où réside encore la moitié de la famille de mes enfants.

Sur cette île, le temps passe à une lenteur indéfinissable. La chaleur écrasante participe à renforcer cet effet de lenteur.

Je revois encore l'étonnement de mon beau-père lorsqu'il est venu nous rendre visite en France pour la première fois, il y a une dizaine d'années: il était descendu en bas de notre immeuble le temps de fumer une cigarette, et n'en revenait pas de voir tous ces gens "courir" dans tous les sens (il faut dire que nous habitions en plein centre ville à Boulogne-Billancourt...). Pour nous, cette effervescence toute citadine était normale, mais pas pour lui qui n'a toujours connu que le calme de la campagne sicilienne...

En Sicile, les objets aussi semblent s'être figés dans le temps. La Sicile est moderne, certes. Mais en Sicile, on aime les choses qui durent. Rien ne se jette. La mode du vintage si puissante en France prend alors tout son sens. Je ne me suis jamais intéressée à cette mode, dans le sens où j'avais l'impression que les objets vintage que l'on nous vend en France sont souvent des rééditions. Je suis sûre que j'ai tort et que les vrais passionnés savent reconnaître ce qui est authentique de ce qui ne l'est pas.

Mais en Sicile, l'authentique vintage se trouve à chaque coin de rue, dans les moindres recoins de la maison. C'est même un art de vivre.

 

image

(Détail de la nappe sur laquelle nous mangions)

 

image

(La porte d'entrée de chez Nonna)

 

Même lorsque le voisin vient couper les cheveux de Monsieur mon Amoureux et de mon Coquin-Malin, le vintage s'invite sur la table (précisons que ledit voisin est coiffeur depuis 70 ans!!!).

image

 

Le vintage s'invite à table également.. J'avais l'impression que même les paquets de farine ou la bière datent d'un autre siècle:

image

image

 

En Sicile, on n'achète pas de paquet de chapelure, on rappe le pain dans une jolie antiquité:

image

image

 

 

Les jeux de plage ont 40 ans, tout comme la poupée récupérée par ma Jolie Demoiselle (c'est Nonno qui l'avait offerte à la Zia il y a 40 ans):

image

image

 

J'aurais pu prendre des dizaines de photos d'objets Vintage, tasses, assiettes, lustres et compagnie, mais j'ai préféré profiter de cette petite parenthèse ensoleillée, de ces ballades à vélo à DEUX avec Monsieur mon Amoureux pendant que mes petits monstres étaient à la plage avec la Zia. Non, ces vacances n'ont pas été très reposantes, mais elles nous ont au moins permis de nous évader de notre quotidien stressé et de mettre un peu de côté tous nos soucis...

Et puis, nous avons ramené dans nos valises virtuelles un petit jeu commencé là-bas avec mon Coquin-Malin: crier "Vintage" dès que nous apercevions un objet d'un autre âge dans la rue: une ancienne vespa, un vieux vélo style hollandais, ou encore l'Apé (une vielle petite camionnette à trois roues: deux derrière et une devant.  Elles circulent encore beaucoup en Sicile!!!):

image

 

image

image

image

 

Et vous, ces vacances?...

 

 

 

Posté par lgsh à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juillet 2016

Vide ton sac #3

 

 

Dernier épisode de mes sacs de juin: les cadeaux pour les maîtresses!

 

image

 

Question tuto, rien de bien compliqué. J'ai juste fait au feeling. Ma seule exigence: des coutures anglaises sur les côtés, de façon à avoir une finition hyper propre (coudre les côtés à 5mm du bord envers contre envers, retourner, refaire une piqûre sur les côtés à 7 mm du bord endroit contre endroit. Retourner à nouveau, et admirer!!).

La toile des sacs est la même que pour mon fameux sac à pain, et les motifs ont été dessinés et découpés dans une feuille de flex rose fluo, à paillettes!

La traditionnelle mention "Merci Maîtresse" est insérée dans la bordure des sacs, sur l'intérieur, ainsi que le prénom de mon Coquin-Malin et de ma Jolie Demoiselle, et l'année de scolarité. Je me suis dit qu'elles n'avaient peut-être pas envie d'afficher leur métier en se baladant sur la plage. Un peu de repos leur fera le plus grand bien!!

 

Maintenant, les présentations:

1/ un ananas pour Élodie, la maîtresse de mon Coquin-Malin:

image

 

image

 

image

 

Elle était ravie et a promis à mon Coquin-Malin de s'en servir cet été à la plage. Mon Coquin-Malin nous a offert une belle partie de plaisir, lorsque la maîtresse lui a fait un gros bisou pour le remercier: il a fait un pas en arrière l'air de dire "non mais qu'est-ce qu'elle fait elle?!!"

 

2/ un flamant rose pour la merveilleuse Clara, la maîtresse de ma Jolie Demoiselle:

 

image

 

image

 

3/ des étoiles pour Fatima, l'Atsem de ma Jolie Demoiselle:

 

image

 

image

 

Fatima a eu des a eu des ennuis de santé récemment, et j'espère que cette petite touche de glam lui fera plaisir!!

 

Voilà pour les sacs. Je n'en fait plus l'instant.

On se repose un peu maintenant. Tout le monde en a bien besoin. Figurez-vous que mon Coquin-Malin s'est levé à 9h10 ce matin!!! Celles et ceux qui le connaissent reconnaitront là un bel'exploit!!

Alors moi je dis, youpi, l'école est finie!!!

 

image

image

Posté par lgsh à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 juin 2016

Vide ton sac #2

 

 

Et maintenant, passons à un autre style de sac: le sac à pain!

 

image

 

Celui que je vous présente aujourd'hui a un style tout particulier. C'est un sac à pain, je vous l'ai dit, mais j'ai bien conscience qu'il pourrait plutôt être décliné en tote bag, cabas, etc... À suivre!

Pour ce qui est de la confection, j'ai suivi le tuto qui était dans ma tête, tout simplement!

Des triangles pour le côté graphique, des pompons pour le côté ethnique, de la toile blanc cassé presque beige, pour la simplicité.

Seule exigence: Monsieur mon Amoureux voulait juste qu'il soit plus profond que la taille d'une baguette classique. C'est donc chose faite.

 

image

 

Voici donc une version très personnelle du sac à pain de la ménagère. Il vous plaît?

 

 

 

Posté par lgsh à 15:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

29 juin 2016

Vide ton sac #1

 

Le mois de juin aura été le mois des sacs chez Couture en Seine.

J'en ai cousu plusieurs. En fait, je n'ai cousu que ça! Pour ne pas vous lasser, je vais les afficher ici en plusieurs épisodes.

Commençons donc par le premier sac que j'ai cousu. Il s'agit d'un sac à tricot, que j'ai offert à Mamie A pour ses 58 ans (mouhahah!!!).

 

image

J'ai suivi à la lettre le tuto de Tadaam. On ne le voit par sur les photos, mais le sac est entièrement doublé. La rigidité est assurée par un renfort thermocollant entre le tissu et la doublure, ce qui le rend très agréable à manier. Et une petite poche est insérée à l'intérieur du sac, afin d'y glisser un téléphone, des clés ou un paquet de mouchoirs.

image

Les tissus proviennent de chez Toto. J'ai dessiné le corps de la poupée russe, et j'ai chargé Monsieur mon Amoureux de dessiner les traits du visage. N'est-ce pas qu'il dessine super bien Monsieur mon Amoureux?!!

 

image

 

Et puis bon, c'est un sac à tricot, mais je crois qu'il sert à tout sauf au tricot. L'important, c'est qu'il lui plaise, non?

 

image

image

Posté par lgsh à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


24 juin 2016

La révolution est en marche

 

Me revoilà aujourd'hui avec une nouvelle recette, qui témoigne de la révolution que sont en train de connaitre nos assiettes.

Depuis plusieurs mois, je cherchais des recettes de gâteaux et biscuits ne nécessitant pas de beurre. Mais les recettes sur internet ne me tentaient pas ou n'étaient pas appétissantes.

Une maman de l'école m'a donc prêté quelques livres de cuisine bio, convaincue que j'allais y trouver mon bonheur. Elle n'a pas eu tort!

Les livres de pâtisserie de Marie Chioca (et oui, encore elle) correspondent tout à fait à mes attentes.

Peu de beurre, peu de sucre, des produits sains.

Avant de faire l'acquisition de ces précieux grimoires, j'ai décidé de tester une recette, histoire de voir si le goût était à la hauteur des promesses de Marie.

Pour un premier gâteau, j'ai donc choisi une recette simplissime, avec les ingrédients que j'avais déjà dans mon placard, à l'exception de la farine complète d'épeautre, que je n'avais pas, et que j'ai donc remplacée par ma farine complète 5 céréales (blé, seigle, épeautre, orge, sarrasin).

 

image

Extrait du livre "Mes irrésistibles recettes au chocolat"

 

Et je dois dire que nous n'avons pas été déçus, bien au contraire!!!

Ce cake est d'un moelleux......

image

 

Et je ne sais par quel miracle le chocolat est aussi intense en bouche. J'ai pourtant utilisé un chocolat classique en lieu et place du chocolat 85% préconisé par Marie.

 

image

 

Ce que j'aime dans cette recette, c'est avant tout le fait que le beurre soit remplacé par de l'huile de coco, qui laisse ce petit goût de coco que nous aimons tant à la maison. Le sucre est remplacé par du sirop d'agave, à l'indice glycémique moindre, avantage qui n'est pas négligeable. J'aime aussi l'idée d'utiliser de la farine complète, bien meilleure pour la santé! 

 

image

 

En bref, c'est un goûter sain et équilibré si l'on ajoute des jus de fruit maison, ou un fruit frais.

C'est simple, nous avons tous été bluffés! Je ne sais pas comment nous faisions avant. Les enfants en demandent dès la sortie de l'école: "maman, il y a encore du gâteau au chocolat de Marie Chioca?"

 

image

 

Je vous le dis, la révolution est en marche!!

Posté par lgsh à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 juin 2016

Alors, quoi de neuf?

 

Que du vieux...

Enfin, non, que de péripéties...

D'abord, il y a eu un feu d'artifice, sous la pluie...

image

 

La pluie qui a caractérisé ce printemps, et gâché beaucoup de nos sorties...

Ensuite, il y a eu la pénurie d'essence. La queue interminable aux pompes. La peur de prendre la voiture: et si le conflit s'éternisait... C'est dans ces moments-là que l'on se rend compte à quel point on est dépendants: j'ai attendu la fin du mouvement pour me rendre dans un nouveau magasin de tissu à 30 mn de chez moi (hiha!!!), et je n'ai pas été déçue.

 image

image

 

Puis, il y a eu la pluie (encore), et surtout la crue.

Ah la crue de 2016.... On s'en souviendra. On a pris des tonnes de photos. Au cas où on oublierait. Les mauvaises langues vous diront que quand on vit en bord de Seine, que votre jardin, c'est la berge, il faut bien s'y attendre!!!

On ne se plaint pas, notre maison n'a pas été touchée. Mais Monsieur mon Amoureux a perdu son cher potager. Adieu pois, artichauts, fèves, fraises, tomates, etc.... Et la cave... Ah la boue dans les caisses de vêtements, la boue sur la vaisselle, les meubles déformés par le poids de l'eau, la boue qu'il faut évacuer, toutes ces vieilles choses qu'il faut désormais jeter...

Allez, essayons de dégager le positif dans toutes ces mésaventures. (Sinon, on en rêve la nuit. Si si, je vous jure, la crue et la boue s'est invitée dans nos rêves. On a beau faire les kékés, on est tout de même perturbés).

Le positif donc.

Comme cette petite merveille que la crue a ramenée vers chez nous: une famille de cygnes! Les petits cygnes, on dirait des peluches!!

image

Et puis, les bleus ont gagné hier!! Il paraît que la victoire des français remonterait le moral des français, et accessoirement la côte de popularité de François Hollande. Vous y croyez? En attendant, quel engouement! Allez les bleus!!

Ensuite, il y a cette nouvelle lubie de mon Coquin-Malin: les oofballs. Dégotées dans les paquets de céréales. C'est la folie à l'école. C'est une chose que je ne comprends pas bien, mais bon, ça lui plaît tellement! Et il attend avec impatience de trouver celle de la France! (Remarquez, il a déjà eu celle  de l'Italie, c'est pas si mal, Forza Italia!!)

 

image

 

Il y a aussi la passion de ma Jolie Demoiselle pour les jolies robes. Qu'est-ce que c'est difficile de la satisfaire!! Je dois absolument lui faire choisir nos prochains achats, sinon elle ne portera rien de ce que je choisirai!

Voilà donc une jolie robe, tricotée par Mamie A l'année dernière, et qu'elle porte cette année avec un plaisir non dissimulé:

image

Et cette jolie jupette à volant que nous avons conçue ensemble (une première pour moi: sans patron!!!):

 image

image

 

Et surtout, surtout, la joie de la voir courir et virevolter dans le jardin!!!

image

image

 

Et vous, quoi de neuf?

image

 

Posté par lgsh à 15:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

28 mai 2016

Navajo Power

 

Lorsque je faisais mes études (il n'y a pas si longtemps que ça...), j'étais passionnée par la civilisation latino-américaine. Nous avions une prof assez atypique, passionnée elle aussi. En tous cas, elle était beaucoup moins barbante que le prof de civilisation hispanique, qui parlait d'une voix monocorde et avait l'air de s'ennuyer encore plus que nous!

Non, elle, elle avait des étoiles dans les yeux quand elle nous parlait du Machu Pichu, du quetzalcoatl...

Ah, le Machu Pichu.... je rêve de visiter ce site magique, hors du temps...

Est-ce que j'ai pensé à cette prof lorsque j'ai craqué sur ce coupon au marché?

 image

 

Je ne crois pas non, ou alors très inconsciemment! Mais je dois bien avouer que j'ai eu bien du mal à trouver un modèle qui s'accorde avec ce tissu ET avec ma personnalité. Car il faut bien l'avouer, je suis quelqu'un de très discret. Et ma garde-robe me ressemble donc: point de couleur criarde, de gros motifs, de strass à gogo.

J'ai donc commencé par réaliser une petite jupette. Mais je n'ai jamais pu la porter, à mon grand désespoir. L'année dernière, j'ai donc pris mes ciseaux, et transformé MA jupe en jupette pour ma Jolie Demoiselle. Une jupette qui tourne!!! Elle était ravie.

Et comme il me restait beaucoup de tissu, qu'il est quand même bien doux, et bien chaud, je me suis résolue à coudre un T-shirt, à la forme simplissime, pour compenser avec ces motifs Navajo!!

 

image

T-shirt: modèle n° 135 du magazine Burda de février 2013.

 L'encolure et les poignets sont bordés de biais. Il y a des pinces poitrine, ainsi qu'une petite fente au bas de la couture de côté. C'est un détail qui me fait craquer.

Absolument aucune difficulté technique! (à l'exception des motifs, qu'il faut raccorder sur le dos et le devant. Par miracle, j'ai réussi!!)

et puis ah oui, j'ai ABSOLUMENT besoin d'une surjeteuse....

 

image

Le résultat me plaît bien au final, et je le porte sans hésiter, avec un certain plaisir. Et je repense à cette prof de civilisation latino-américaine, à mes années fac (ah cette insouciance....), et au voyage vers le Machu Pichu, que je ne ferai sans doute jamais (ou alors il faudra m'assommer pour me permettre d'effectuer la dizaine d'heures que doit durer le vol...)

 


image

 

image

 

Posté par lgsh à 12:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mai 2016

Cousu main!

 

Cette année, pour son anniversaire, ma Jolie Demoiselle a reçu des cadeaux très classiques, des jouets que nous avons toutes l'habitude d'offrir à une petite de cet âge (libérée!!!  Délivrée!!!, etc...)

 

image



Mais en plus de ces cadeaux, je me suis retrouvée à lui coudre tout un tas de petits objets personnalisés.

 

1er cadeau:

En fait, tout est parti de l'une de ses demandes. Elle voulait que je lui couse un porte bébé pour ses poupées. Comme je repoussais sans cesse cette cousette, trouvant toujours mieux à faire, l'idée m'est venue de lui coudre en cachette et de lui offrir pour son anniversaire. 

 

image 

image

image

image

Elle était contente, mais déçue que le porte-bébé ne soit pas rose!!

Elle qui ne voulait plus de rose et ne jurait plus que par le bleu... #jenycomprendsplusrien

 

 

2ème cadeau:


Depuis un moment, elle réclamait aussi des vêtements et surtout des sacs pour ses barbies. Qu'à cela ne tienne, je vais lui coudre, ai-je pensé!

image

image

image


Je me suis bien amusée à inventer et confectionner ces petites tenues...

Maintenant, elle ne cesse de réclamer des T-shirt pour ces Barbies. #jamaiscontente

 

image

 

 

3ème cadeau:

Enfin, je voulais absolument lui offrir une trousse à enrouler qui lui permette de ranger et d'emmener partout avec elle ses feutres et crayons de couleur. En effet, ma Jolie Demoiselle adoooore dessiner, colorier. Et elle en met partout....

 

image

image

image

 


C'est très simple à faire, mais qu'est-ce que c'est long tous ces soufflets... J'ai cru que je n'en verrais jamais le bout... C'est comme les spaghettis: je suis très longue à finir mon plat, j'ai l'impression que plus j'en mange, plus il y en a dans mon assiette (oui, je sais, je suis bizarre des fois...)

 

image

Et une jolie attention : C'est la maman de sa meilleure copine qui a brodé son prénom avec sa machine..

 

Inutile de préciser que toutes ces petites cousettes ont été réalisées avec des chutes de tissu. Si vous êtes une fidèle de Couture en Seine, vous les aurez sûrement reconnus!

 

Bon week-end!!!

(et bon anniversaire à Monsieur mon Amoureux!!!)

 

16 mai 2016

C'est comme le Port Salut

 

Pour la première fois, nous avons reçu toutes les copines de ma Jolie Demoiselle pour son anniversaire. Elle n'a invité que des filles, à l'exception d'un petit diable...

Ce premier anniversaire m'a un peu déroutée: pour mon Coquin-Malin, j'ai toujours organisé des jeux: chasses aux trésor, course en sac, chaises musicales... Et tout le petit groupe participe toujours avec plaisir.

Les copines de ma Jolie Demoiselle sont différentes. Elles veulent juste jouer ensemble (ou pas) à la poupée, à la Barbie... Bref, c'est moins fatiguant pour la maman organisatrice (moi en l'occurence), mais un peu déroutant. 

J'avais préparé quelques jeux, auxquels elles ont quand même participé, comme le nez d'Olaf (coller, les yeux bandés, le nez d'Olaf sur son visage), ou le célibrissime chamboule-tout:

 

image

image

image

image

 


Et comme mon Coquin-Malin rencontrait ces petites filles et leurs mamans pour la première fois, il a décidé de faire les présentations en affichant la couleur, sans mot dire :

 

image

 

Grâce au pull tricoté par Mamie A!!

Ce pull, il en est dingue. Il ne le quitte plus (faut dire que les températures frisquettes de ce mois de mai aident bcp!), et il est impatient de le porter à l'école dès mardi!! 

 

image



(il s'agit d'un modèle Phildar de la collection printemps/été 2016)
 

image

 image

Posté par lgsh à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,